Comment le loup « Joe » est arrivé chez nous.

 

En Tchéquie il n'est pas interdit de posséder un loup comme animal domestique, et il arrive ainsi que des particuliers élèvent des louveteaux. C'est ce qui s'est passé avec Joe.

Seulement, Joe avait un problème aux yeux et il est devenu aveugle. Il devait donc partir. Des luxembourgeois ont eu pitié de lui et l'ont emmené avec une déclaration du service vétérinaire tchèque selon laquelle Joe était un loup européen élevé en captivité.

Ces personnes ont fait examiner Joe par un vétérinaire-ophtalmologiste qui constata qu'il était atteint de cataracte.

D'un biologiste expérimenté avec lequel elles étaient en contact aux Etats Unis, elles reçurent le conseil d'essayer de savoir quel lait pour chiots le louveteau avait reçu. Car il avait vraisemblablement reçu du lait bon marché avec un manque d'acides aminés. De tels manques peuvent provoquer d'importantes anomalies oculaires. En adaptant l'alimentation et en introduisant

suffisamment d'arginine et en donnant des suppléments alimentaires avec de l'arginine, il y avait de fortes chances que les yeux se rétablissent.

 

Elles nous ont demandé d'accueillir Joe parce qu'il serait mieux chez nous. Elles avaient peur que nous ne voulions pas de Joe au centre car il avait encore à ce moment de gros problèmes aux yeux. Ce n'était cependant pas un problème pour nous car du moment que nous avons de la place, nous accueillons chaque loup.

 

Pour l'heure Joe n'a plus de problèmes aux yeux, il n'en sort plus de pus non plus. Les suppléments alimentaires, les poulets journaliers et beaucoup de poisson ont veillé à ce qu'il n'ait plus de problèmes oculaires.

 

Nous avons également reçu les documents CITES des autorités tchèques de sorte que Joe est maintenant pleinement en séjour légal en Belgique.

 

Nous avons placé Joe dans notre nouvel espace de 2000 m2, espace qu'il partage avec Rivka et Raissa.

Notre si doux Nuri n'est plus.

 

Ce 24 juillet lorsque nous sommes allés lui donner à manger à 17h30, nous l'avons trouvé couché sans vie.
Tous les matins je rends visite aux loups et à ce moment il marchait encore. A 13 h notre collaborateur Femke l'a également vu courir. Le jour précédent il avait encore mangé des carcasses de poulet de bon appétit.

Nuri était âgé de 15 ans et 3 mois.

Nous l'avons fait incinérer et son urne a reçu une belle place à l'accueil.

Depuis mon atelier je pouvais le voir jouer avec Taïga, encore que ces jeux avaient diminué ces derniers mois.

Nuri nous manquera énormément.

Peter Lennertz

 


 

Loup: la Suède se prépare activement à des réintroductions

 

vendredi 29 janvier 2010 ⋅ Répondre à cet article

Après la chasse aux loups controversée début janvier (27 animaux tués), le gouvernement suédois a demandé ce mardi au département de l’Agriculture de se préparer à une campagne active de lâchers de loups « étrangers » dans le pays. D’autre part, les loups revenant naturellement dans les zones d’élevage du renne du nord de la Suède seront poussés vers le sud au centre du pays, là où la population de loups est concentrée.

« Un maximum de 20 loups non affectés par la consanguinité seront lâchés au sein de la population de loup suédoise sur une période de 5 ans » a indiqué la ministre de l’environnement Andreas Carlgren.

L'association suédoise de Chasse et de Gestion de la vie sauvage a, selon le ministre, donné son accord dans la réalisation de ces opérations et espère de même de la part de l’Association Nationale de Chasse.

Par ailleurs, d’après Olof Liberg, chercheur au Grimsö Wildlife Research Station, davantage de loups devront être chassés l’hiver prochain si le plafond du gouvernement suédois n’est pas modifié. « Je ne suis pas heureux de la décision du Parlement de vouloir limiter le nombre de loups à 210 animaux et préférerait voir ce plafond nettement revu à la hausse » a-t-il indiqué. Il ajoute : « Mais si c’est le prix à payer pour obtenir le point le plus important, c’est-à-dire l’amélioration génétique de la population lupine, tout en réduisant les conflits homme / loup, alors je suis prêt à le payer ».

Liberg appuie la recommandation de l’Agence de la Protection Environnementale de fixer le quota de chasse au loup à 27 animaux mais craint que 50 animaux doivent être tués en 2011 si le plafond du gouvernement ne change pas et si le taux de croissance actuel de la population de loup reste le même. Il insiste toutefois sur le fait que l’engagement du gouvernement à lâcher des loups génétiquement sains pour renforcer la population existante est un point primordial du plan de gestion de l’espèce.

Les 27 loups chassés début janvier ont été décrit par le gouvernement comme « génétiquement altérés » à cause de la consanguinité. Des milliers de chasseurs ont participé à cette chasse, la première depuis 45 ans, qui a été fortement critiqué par les associations de protection de la nature et certains officiels locaux. Une plainte auprès de la Commission Européenne est en cours de préparation par la branche suédoise du WWF et par d’autres associations de protection de la nature.

Environ 12 000 chasseurs ont obtenu le permis de chasse au loup et 4500 y ont participé, d’après la puissante Association suédoise de Chasse et de Gestion de la vie sauvage qui compte 200 000 membres.

D’après un sondage conduit par l’Institut Zoologique de l’Université de Gothenburg sur 1751 personnes, seuls 30 % des Suédois se prononcent pour la chasse au loup.

Rhodes

Rhodes

 



Notre Enoek nous a quitté.


Le samedi 1er août, nous n’avons pas vu Enoek de toute la journée. Durant la visite de l’après-midi, il n’a pas répondu à nos appels. Seul Angelina est venue. Nous avons supposé qu’il supportait mal la chaleur.

 A 17.00 heures, lors du nourrissage, il n’est pas venu.

Nous l’avons alors cherché le long de la clôture et l’avons localisé. Il était mort.

Vendredi soir à 19.00 heures il y a eu une explosion à coté du domaine, où un chemin de fer est en construction. La déflagration a été bien plus forte que celle connue en Novembre dernier. Le sol a tremblé pendant au moins deux minutes, ce qui a plongé tous les animaux dans la panique. Nous pensons que cette explosion et la chaleur ont provoqué chez Enoek un arrêt cardiaque.

Il va nous manquer.

Peter, Leny et José



News

 
Bagarres pour la hiérarchie chez les loups Arctiques.

Début février Angelina est entrée en période de chaleur.  Les loups Arctiques s’en sont immédiatement rendu compte. Petit à petit la tension est montée, jusqu’à déboucher le samedi 21 février sur une bagarre.

Deux louves que nous ne parvenions à identifier étaient systématiquement couchées et maintenues au sol. L’une d’elle restait étendue à plat alors que les autres la dominaient, ce qui lui épargnait d’autres attaques.  La seconde refusait de se coucher et choisissait de défendre son rang.  Elle fût fortement punie par les autres qui la mordirent.  Bien qu’aucune blessure n’était apparente, nous constations que sa gueule avait enflé. La journée du lendemain fut plus calme, avec la mise à l’écart dans le bunker de la louve défaite.

Le dimanche suivant une violente bagarre éclatait dans l’enclos. La nuque de la louve laissait maintenant apparaitre une blessure. Le vétérinaire Audenaerde de Lapscheure fut appelé et arriva rapidement sur les lieux. Après réflexion celui-ci endormit la louve à l’aide d’un fusil à tranquillisants. Elle fut transportée hors de l’enclos sur un brancard afin d’être examinée. Différentes blessures apparaissaient sur sa nuque, sa tête et surtout sa joue. Mais heureusement rien de grave. Le diagnostique laissait présager un bon rétablissement, bien que sa joue allait nécessiter plus de temps pour récupérer.  Ses plaies furent nettoyées et elle reçu une piqûre d’antibiotique avant de regagner la réserve. Elle reçut une cure de médicaments de 7 jours. 



Dès lendemain nous avons enfin pu identifier cette louve : il s’agit de Mosi. De retour à La Moutarde, souhaitant regagner sa meute, elle a pleuré pendant deux nuits. Mais nous ne pouvons prendre une telle décision qui lui couterait sans doute la vie. C’est pourquoi nous l’avons placée dans un espace de réserve où elle est absolument seule.

La facture des soins médicaux s’élève à 535,49€. Nous avons maintenant un autre problème : Mosi ne peut pas rester éternellement dans cet enclos destiné à des séjours temporaires. C’est pourquoi nous souhaitons dans un futur proche lui construire un nouvel enclos. Pour cela nous avons besoin d’aide financière et de volontaires. Un tel enclos coute cher et nécessite le respect d’obligations légales (minimum 1.200m2, 3m de hauteur, 2portes, etc.).


C’est pourquoi nous demandons l’aide de tous ceux qui veulent aider nos loups afin de donner à Mosi un nouveau foyer où elle pourra vivre heureuse.

Soutenez Mosi et faites une donation :

Pour la Belgique:
Compte bancaire: 731-0010396-89
Au nom de : The Wolf Conservation Association La Moutarde 13, B-4831 Bilstain                

Pour les Pays-Bas:
Postbanknr: 7231965
Au nom de : The Wolf Conservation Association vzw, Postbus 510, 6200 AM Maastricht

  

 

Une petite explication sur l’établissement de la hiérarchie chez les loups

Lorsque des loups combattent pour établir leur hiérarchie au sein de la meute, celui qui se couche et s’immobilise au sol en signe de soumission peut s’en sortir sans trop de dégâts. Les autres loups n’ont en effet plus aucun intérêt à le mordre dès lors que leur but de supériorité est atteint. De même il n’est pas strictement nécessaire de se coucher sur le dos ni de montrer son ventre. Par contre, si un loup se relève trop vite, par erreur d’appréciation ou parce qu’il souhaite résister et s’affirmer afin de dominer la meute, il sera à nouveau mordu jusqu’à soumission, ou jusqu’à ce que mort s’en suive.
wolf-center.eu Homepage The Wolf Conservation Association - Dutch Homepage The Wolf Conservation Association - French Homepage The Wolf Conservation Association - German
The Wolf Conservation Association asbl/vzw
Vereniging ter bescherming van de wolf -Association pour la conservation du loup asbl